fbpx

Stéphanie,
Développeuse WordPress
entre Carbonne et Cazères

Elle, c'est moi ! Stéphanie Vester, développeuse wordpress

en résumé

J’habite en Haute-Garonne, dans un petit village de 900 âmes, au sud de Toulouse, entre Carbonne et Cazères. J’aime l’informatique depuis toujours et j’ai commencé à m’intéresser au web à la fin des années 90. J’ai choisi d’en faire mon métier à la sortie du lycée, à l’époque où Facebook était encore un bébé et Tik-tok même pas dans la tête de ses créateurs.
Je ne suis pas sportive pour 2 sous mais je pratique le yoga Iyengar puis la naissance de mon bébé-2, en 2016.
Quand je ne suis pas sur un PC j’adore lire ou peindre à l’aquarelle, en écoutant du metal 🤘. J’ai d’ailleurs droit à un family-break annuel en allant au 🤘Hellfest🤘yeah !

Aujourd’hui : j’accompagne celles et ceux qui ont fait leur site web elles/eux même, pour passer au niveau supérieur !

Coeur roseMes enfants et mon mari. J’apprécie d’avoir du temps pour eux grâce à mon activité indépendante.
Coeur roseL’aquarelle, que je pratique depuis le confinement (@aqua.reelle pour découvrir mes œuvres sur Instagram).
Coeur roseLa calligraphie, à la plume ou aux brush pens (feutres pinceaux).
Coeur roseLes longues séries d’Héroïc Fantasy (mon autrice favorite est Robin Hobb et oui, j’ai lu l’intégrale du Trône de fer et du Seigneur des anneaux, entre autres).
Cœur briséLe démarchage : appeler ou être appelée par des inconnus.
Cœur briséMe baigner : plages et piscines ne sont pas mes copines.
Cœur briséLes tomates, les olives et les champignons. La vie en Provence n’était pas la panacée culinaire.
Cœur briséLes gens qui « se la pètent », je préfère l’humilité.

Version longue

octobre 1985

Mini geekette

J’ai toujours aimé l’informatique

octobre 1985
janvier 1998

Premiers sites web

Fan site et blog en HTML, CSS et JavaScript

janvier 1998
janvier 2004

4 ans de Lycée

et un bac S en poche de justesse !

janvier 2004
janvier 2006

DUT SRC

à l’IUT F. Rabelais de Blois
Stage à Lyon, chez Ferraz Shawmut

janvier 2006
janvier 2007

LP ATC

au soleil de Marseille,
stage à l’agence [MAP]

janvier 2007
septembre 2008

1er job

Développeur – intégrateur en télétravail

septembre 2008
janvier 2011

Développeur / Intégrateur

En présentiel : plus jamais !

janvier 2011
janvier 2011

Lead dev

Applications Facebook pour les pages professionelles

janvier 2011
janvier 2015

Directrice technique

Dans une entreprise crypto aux Etats-Unis

janvier 2015
janvier 2020

RQTH

Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé

janvier 2020
janvier 2023

Fin des jobs salariés

Rupture conventionnelle en poche, je cherche comment m’épanouir professionnellement malgré le handicap.

janvier 2023
janvier 2023

Bilan de compétences

Parcours Chance

janvier 2023
janvier 2023

Formation BGE

Business plan, prévisionnel, choix du statut, tout y passe.
Certification validée !

janvier 2023
janvier 2024

Freelance !

Je lance mes accompagnements pour aider celles et ceux qui ont fait leur site elles/eux même à passer à l’étape supérieure !

janvier 2024

Depuis toute petite j’ai un attrait particulier pour l’informatique : il y avait déjà un Amstrad (ne me demandez pas lequel, je ne m’en souviens pas) quand j’ai débarqué à la maison, en 1985.
Quand internet à débarqué j’avais 14 ans. Mon père avait souscrit un abonnement « AOL 30 heures » et ce n’est pas lui qui vidait le forfait à vitesse grand V :p… Lycos, Caramail, MSN et IRC faisaient partis de mes principales occupations du week-end, aux cotés d’Adibou, total Wipeout et Destruction Derby.

Vers 15 ans, grande fan du groupe « The Offsprings », j’avais récupéré l’administration d’un fansite d’actualités du groupe et ainsi fait mes premiers pas en HTML et javascript. Un site en iframe et tableaux, bien loin des standards W3C qui n’existaient pas encore de toute façon.
Quelques mois plus tard, je dupliquais ce site et créais « Le Loft de St Laurent » pour raconter les histoires de notre groupe d’amis. Un blog en somme mais le coté dynamique en moins, puisque tout était fait « à la main ».

Ces premiers pas dans le code et la geek attitude m’ont conduite auprès du club jeux de rôle lors de mes années lycée. J’ai cessé de maintenir le « Loft de St Laurent » mais continué à jouer sur console, sur PC et sur plateau.
Quand le choix des poursuites d’études s’est présenté, j’ai découvert la formation « Services et Réseaux de Communication » le temps d’une journée porte ouverte : c’était fait pour moi ça !
Ni une, ni deux, le dossier était monté puis accepté.

2 ans de DUT et 1 an de licence professionnelle (à Marseille) plus tard, je sors diplômée avec mention bien, s’il vous plait !

J’ai eu le plaisir de faire mon stage de fin de licence auprès de Philippe Guguen et la cheffe étoilée Georgiana Vioux (oui oui, celle de Top Chef !) lors des début de l’agence [MAP]. J’ai eu le plaisir d’étrenner mes talents de développeur web sur le site de la Cow Parade, qui avait lieu à Marseille cette année là.

Stéphanie, développeur wordpress au sud de toulouse, alias "Bugslayer"
Je suis la Bugslayer,
qui a la ref ?

Je quittais alors Marseille pour Belfort. J’ai eu la chance d’être recommandée par une amie, Caroline (rappelez vous en, vous en entendrez souvent parler), auprès d’une nouvelle agence qui avait besoin d’une développeur web : Label Internet. Première expérience professionnelle, déjà en télétravail, où je gagne le surnom de Bugslayer !

Je commence à avoir des douleurs liées au travail et à consulter pleins de médecins, sans grand succès.

Quelques problèmes financiers ont eu raison de mon implication au sein de Label Internet. De retour à Marseille, je fais un bref passage à l’agence Hors Norme, mes seuls 6 mois en présentiel !
Heureusement pour moi, les finances allaient mieux et mon ancien boss me rappelait pour bosser dans les applications Facebook pour les pages pro.

J’ai développé de nombreuses applications pour les pages Facebook pro mais à chaque fois Facebook le récupérait en interne. Ajoutons à ça les scandales sur les données tels que « Cambridge Analytica« , bye bue le modèle économique de l’entreprise.

Le BigBoss, plein de ressources, s’est tourné vers les cryptomonnaies et je suis devenue directrice technique.

Pendant ce temps, je m’installais à Carbonne, une ville de moins de 6000 habitants au sud de Toulouse, et devenais maman pour la première fois en 2013 et une seconde en 2016.

Les douleurs sont toujours là, malgré des dizaines de médecins et spécialistes consultés, des heures et des heures de kiné, une infiltration cervicale sous scanner et une chirurgie l’année de mes 30 ans.
Je prend le taureau par les cornes, je demande et j’obtiens une Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé en 2020.

Je vous passe les détails mais l’hiver crypto a plombé la boite, je fais une rupture conventionnelle en décembre 2022.

Notre famille à aussi déménagé à Saint-Elix-le-Château, une petite commune de 900 habitants, située entre Carbonne et Cazères.

Lorsque cette fin de contrat s’est présentée, j’en avais plus que marre d’avoir mal dès que je passais plus de 3h sur PC et j’ai voulu chercher une voie professionnelle qui soit plus en accord avec mes douleurs.
Pour ça, j’ai choisi le bilan de compétences Parcours Chance. Ce bilan diffère de ceux, plus conventionnels, puisqu’il mise sur « l’innovation scientifique en matière de psychologie, sciences comportementales et technologie, et le meilleur de l’humain » (dixit leur site web).
Résultat du bilan ? Je suis et reste une geekette, qui aime ce qu’elle fait et n’envisage pas faire autre chose !

Si je ne pouvais (voulais ?) pas changer de métier, je pouvais changer la façon dont je le pratique et j’ai décidé de me lancer en freelance.
N’étant pas de celles qui se lancent à l’aveuglette et sans peur : j’ai suivi une formation « Créer / reprendre une entreprise avec BGE sud-ouest« . J’y ai appris ce que chacun devrait savoir quand il se lance à son compte : structurer son projet, choisir son statut et en connaitre les obligations sociales, comptables, fiscales…

J’ai choisi le statut de l’Entreprise Individuelle, au régime micro-fiscal et demandé une subvention pour la création de mon activité auprès de l’AGEFIPH (qui accompagne les créateurs en situation de handicap).

Nous sommes alors en décembre 2023, il ne me restait qu’une chose à faire : démarrer !

Mes services sont prêts : maintenances, optimisations, débogages et conseils, tout est là pour aider mes futurs clients à exploser les scores.

Photographie de Stéphanie Vester, développeuse WordPress au sud de Toulouse

J’ai commencé officiellement le 8 janvier 2024. Par chance, j’avais déjà un petit réseau de personnes intéressées par mes services grâce à ma pratique de l’aquarelle (merci le confinement !) et j’ai vite pu envoyer mes premiers devis.

Je commence maintenant le démarchage local, autour de Carbonne. Je me suis notamment inscrite au GEST, le groupement des Entrepreneurs de Sud Toulousain pour réseauter et m’immiscer tranquillement dans le tissu entrepreneurial local.

Cette présentation est officiellement terminée et si tu lis ces lignes, je suis impressionnées que tu aies lu jusque là ! J’espère que les prochains mois m’apporteront de beaux projets (avec toi ?), que je ne manquerais pas de partager sur le blog pour faire vivre ce site et te montrer toute l’étendue de mes talents.

Convaincu(e) ?